CALIFORNIE The Golden State

Superficie : 420.000 km², 1360 km x 320 km, le 3ème plus grand état après l’Alaska et le Texas.
Population : 32 millions d’habitants, l’état le plus peuplé des USA  avec75h/km²
Taux d’urbanisation : 92%
Comté : 58
Point culminant : Mt Whitney 4418 m  (le point culminant de l’Amérique du Nord est le mt Mc Kinley en Alaska, 6193 m)
Point le plus bas: Badwater -86 m

 

La Californie tient son nom d’une nouvelle de Garci Ordenez de Montalvo parue en 1510: Las Sergas de Esplandian  / Les Aventures d’Esplandian. Dans le récit, California est une île imaginaire peuplée d’amazones. En 1535, lorsque Hernando Cortez, général espagnol, débarqua dans ce qui allait s’appeler plus tard le Golfe de Californie, il pensait que la péninsule mexicaine était une île et la baptisa California


GEOLOGIE


 

Depuis 400 millions d’années, les plaques tectoniques pacifique et américaine entrent en contact dans leur déplacement permanent. La plaque pacifique tend à se glisser sous la plaque américaine. Certaines portions de la croûte terrestre se retrouvent comprimées, froissées, surélevées et donnent naissance à des chaînes de montagnes ou à des reliefs moins élevés.

Ainsi, le Nord-Ouest américain a gagné 800 km sur l’océan au fil des millions d’années.

La faille de San Andreas s’étend du Chili en Alaska, elle traverse la Californie de la Vallée Impériale à Cape Mendocino.

Cascade Range / chaîne Cascade :  chaîne de Volcans apparue voici 5 millions d’années au cours d’une période d’activités volcaniques très intense. Elle s’étend du Nord-Ouest de la Californie jusqu’à Vancouver, BC, au Canada. C’est le résultat du glissement de la plaque pacifique sous la plaque américaine, exerçant une pression sur le magma en fusion mou du cœur de la planète. Comprimé, le magma est obligé de trouver une issue, faisant tout fondre sur son passage, perçant parfois la croûte terrestre pour former un volcan. Cela se traduit aujourd’hui dans le paysage par des coulées de lave refroidies, des sources d’eau chaude, des geysers, des fumerolles, des cratères et des volcans comme le Mt Lassen (3187 m) et le Mt Shasta (4316 m). Dans l’état de Washington, le Mt St-Helen est entré en irruption en 1980.

Plateau Modoc : formé de coulées de lave jusqu’à il y a 30.000 ans et ponctué de cônes volcaniques qui n’ont pas plus de 1.000 ans. C’est un désert.

Coast Range / Chaîne Côtière :  Sa formation remonte à 25 millions d’années.

La Chaîne Côtière s’étend de l’état d’Oregon à Santa Barbara.

800 km de long, 80 à 120 km de large.

Altitudes entre 600 m et 1500 m

Entièrement constituée de terrains rapportés (îles du Pacifique).

San Francisco constitue la seule trouée dans cette chaîne où la Sacramento river et la San Joachim river se réunissent en un delta transformé aujourd’hui en polder, avant de se jeter dans le Pacifique.

Il y a 15.000 ans, la glaciation du continent avait fait descendre le niveau de l’océan de 90 m. La baie de San Francisco était alors une vallée. Aujourd’hui, la baie de SFO est le plus grand port naturel du monde!

Central Valley / Vallée Centrale : Constituée de la vallée de Sacramento dans sa moitié Nord, et de la vallée de San Joachim dans sa moitié Sud. L’apparition de la chaîne côtière puis de la Sierra Nevada a occasionné un grand creux entre les deux chaînes de montagnes. Une bonne partie de ce creux s’est comblé de sédiments provenant de l’érosion des montagnes environnantes, créant ainsi un terrain fertile de 650 km x 80 km. La Vallée Centrale est le potager et le verger de toute l’Amérique.

Transverse Range / Chaîne Transversale : Sa formation a démarré il y a 25 millions d’années et s’est intensifiée au cours des 3 derniers millions d’années. Constituée de granite, comme la Sierra Nevada. Coincée entre la faille de San Andreas et le Pacifique, elle se prolonge sous l’océan. Les parties émergées forment les îles du Chanel: Santa Cruz, Santa Josa, San Miguel...

La chaîne transversale démarre à Santa Barbara (collines de Santa Ynes) et s’étend jusqu’à Los Angeles (Santa Monica, San Gabriel, San Bernardino)

Peninsular Range / Chaîne Péninsulaire : Début de la péninsule mexicaine de Basse Californie (Baja California). Le Comté d’Orange et San Diego en font partie

Sierra Nevada : Sa formation a débuté il y a 10 millions d’années. Constituée de granite, elle penche légèrement vers l’ouest. Avec le Mt Whitney qui culmine à 4418 m, c’est une des plus hautes chaînes des USA. Elle est coupée à 2 endroits: au milieu où le lac Thaoe a rempli un bassin et au sud où passe la rivière Kern.




LES DESERTS CALIFORNIENS


Les chaînes de montagnes constituent une barrière efficace à l’humidité atmosphérique contenue dans les vents d’ouest en provenance du Pacifique. On distingue 3 sortes de déserts en Californie, ils se caractérisent principalement par des différences d’altitudes.

The Great Bassin Desert / Désert du Grand Bassin :  il englobe le plateau Modoc, au nord de la Californie,  la bordure Est de l’état contiguë au Nevada, s’étend sur la totalité du Nevada et déborde sur les états voisins.

C’est d’avantage une espèce de brousse semi-aride avec des eaux souterraines qu’un véritable désert. La Vallée de la Mort est l’endroit le plus sec et le plus chaud des USA, elle est coincée entre la chaîne Panamint (Telescop peak 3368 m, White Mountain Peak 4342 m) et la chaîne Amorgosa.

Mojave Desert / Désert de Mojave : Il englobe le comté de San Bernardino et les comtés voisins. A 1220 m au-dessus du niveau de l’océan, on le surnomme le haut désert. Il reçoit 25 à 35 cm d’eau par an. Légèrement plus frais pour un désert californien, l’évaporation est moindre, il en résulte un peu plus de végétation constituée essentiellement de yucca et Joshua trees.

Colorado Desert / Désert du Colorado : Au sud du désert de Mojave, à l’est des comtés de Riverside et San Diego. Il englobe le comté d’Imperial. Surnommé le Bas Désert, 61 m au-dessus du niveau de l’océan au niveau de Salton Sea. Moins de 12 cm d’eau par an et la canicule en été...



SEISMES


Les plaques tectoniques se déplacent à la vitesse de 5.8 cm par an, c’est énorme à l’échelle d’un continent. Des mouvements le long de la Faille de San Andreas se produisent fréquemment, généralement imperceptibles. Parfois des matériaux rigides, comme du granite, font obstruction au glissement en douceur des 2 plaques. La pression devient alors plus forte et lorsque le granite cède, la résistance se libère provocant  un tremblement de terre.

Tremblements de terre survenus depuis le début des années 1900:

1906 à San Francisco: 8.3 sur l’échelle de Richter

1925 à Lompoc: 7.5

1940 dans Imperial Valley:: 7.1

1952 à Kern / Central Valley: 7.1

1980 à Eureka / North Coast: 7.0

1987 dans la grande banlieue de Los Angeles: 6.8

1989 à San Francisco : 7.1

1994 à Northridge / grande banlieue de Los Angeles: 6.8


RESOURCES EN EAU
Paradoxalement, 75% des précipitations tombent au nord de Sacramento  alors que 75% des besoins en eau proviennent du sud de la capitale. Pour compenser, la Californie a développé de façon massive des réservoirs et des réseaux de canalisations (aqueducs, pipelines, canaux) qui déplacent ainsi 60% de ses besoins en eau des sources vers les régions demanderesses.

Dés 1913, l’aqueduc de Los Angeles long de 380 km est en service, il emprunte ses eaux à la rivière Owens, qui alimente Mono Lake  à l’est de la Sierra Nevada.

Depuis 1929, Oakland, Berkeley et les villes de la Baie, sont alimentées par l’aqueduc de Molekumne provenant de la Sierra Nevada.

En 1930, le Central Valley Project coordonne l’exploitation des rivières de la Vallée Centrale et de la Sierra Nevada (barrages, canaux, réservoirs).

Depuis 1934, San Francisco est alimentée par l’aqueduc de Hetch Hetchy provenant de Yosemite.

En 1941, l’aqueduc du Colorado d’une longueur de 380 km est opérationnel, entre le lac Havasu, alimenté par le Colorado, et San Diego.

1960, naissance du State Water Project : Les eaux en provenance des montagnes de Tehachapi au sud de la Sierra Nevada  arrosent la vallée centrale et les villes du sud.

A partir de 1972, la Californie du Sud commence à recevoir l’eau du réservoir d’Oroville  situé dans la vallée de Sacramento grâce à l’aqueduc de Californie long de700 km.

La Californie compte 1.200 barrages. La quasi-totalitéé de l’eau de la nappe phréatique est épuisée.

N.B. si la population des Etats Unis ne représente que 5% de la population mondiale, elle consomme 25% des ressources en énergie de la planète !

Les fermiers du désert sont d’insatiables consommateurs d’eau subventionnés par l’état. Depuis l’époque des pionniers, ils se transmettent de père en fils un droit qui leur permet d’être approvisionnés en eau pour une somme dérisoire et dont une close stipule que celui qui n’utilise pas son quota d’eau se voit privé de son droit, une porte ouverte au gaspillage, alors que l’eau devrait être consommée au compte goutte, sans que les exploitations en souffrent pour autant.

Rien que pour l’arrosage des champs de trèfle, les agriculteurs utilisent plus d’eau que n’en consomment les foyers des 32 M de Californiens. Il suffirait d’une diminution de 5% pour que chacun puisse consommer à satiété!



ECONOMIE


L’éloignement de la Californie par rapport aux états de la Nouvelle Angleterre rendant les importations coûteuses a fait que très tôt une grande diversité économique est apparue.

C’est aujourd’hui la 7ème puissance économique mondiale (PIB > 750 milliards de dollars soit, 13% du PIB américain), grâce à une base industrielle solide et performante où la haute technologie prédomine (aérospatiale, informatique), grâce à un secteur de services dominant, grâce à une agriculture extensive diversifiée et grâce à d’abondantes ressources naturelles.

Aéronautique : la fabuleuse expansion de l’économie californienne après la seconde guerre mondiale provient largement du développement de l’industrie aéronautique (avions, missiles, matériel spatial). Grâce à des investisseurs locaux qui avaient le goût du risque, et à un climat tempéré qui permettait de faire des essais toute l’année, les industries liées à l’aviation étaient déjà solidement installées dans le sud de la Californie avant la seconde guerre mondiale. Après la guerre, les fusées et engins spatiaux sont venus s’ajouter aux avions.

En 1990, la Californie recevait 1/5ème des contrats effectués sur le budget de la défense US! Mais la fin de la guerre froide a porté un dur coup à l’industrie aéronautique, se traduisant par une chute des emplois, 90.000 contre 130.000 à son apogée. Il a fallu s’adapter à une production destinée à un marché civil.

Informatique : Cette industrie a vu le jour il y a une cinquantaine d’années, durant la guerre froide, grâce à des dépenses fédérales. Elle n’a cessé de se développer depuis en raison d’une forte demande de micro-ordinateurs personnels, de circuits intégrés, et autres produits issus d’une technologie avancée. Entre San José et San Francisco, Silicon Valley, constitue le principal centre de recherches et de développement en matière d’informatique et d’électronique. On compte environ 5600 industries de ce type basées en Californie.

Divertissement : Hollywood, banlieue tranquille de Los Angeles est devenue la capitale du Cinéma dans les années 1920, lorsque les principaux studios ont déménagé de Chicago et New York.

Dans les années 1950, la percée de la télévision a fait chuter les entrées dans les salles, mais la profession a réagi en produisant moins mais beaucoup plus grandiose ou en produisant spécialement à l’intention de la télévision ou encore en opérant des fusions avec des chaînes de télévisions, des maisons de distributions de disques, des maisons d’édition, afin de former d’énormes conglomérats de divertissement et d’information. Des médias super puissants.

Plus de 50% des films américains sont produits en Californie.

Tourisme: La Californie est la destination en tête de tous les voyages aux USA. 285 millions de visiteurs américains et étrangers chaque année, pour le plaisir ou pour les affaires, attirés par le climat méditerranéen, les merveilles naturelles, les parcs d’attractions. Cette industrie rapporte environ 55 milliards de dollars chaque année et fait travailler 800.000 californiens.

Agriculture: Plus grand producteur agricole des USA, avec plus de 200 variétés commercialisées et 8 sur 10 des comtés agricoles les plus prospères. Une telle productivité a été rendue possible grâce à une irrigation à grande échelle et à la douceur du climat qui dans certaines région permet d’effectuer des cultures tout au long de l’année. De plus, la mécanisation et la tendance à se spécialiser des agriculteurs permettent d’obtenir un rendement quasi-industriel des exploitations.

La Californie fournit la quasi-totalité de la production nationale de raisin (85% de la production mondiale), d’amandes (50% de la production mondiale), de coton (20% de la production mondiale), d’artichauts, de figues, de kiwis, d’olives et de pistaches. Mais aussi la majorité de la production nationale d’abricots, de brocolis, choux de Bruxelles, ail, laitues, nectarines, fraises, prunes et noix.

Les tomates abondent dans la région de Fresno, destinées à la purée de tomate, au ketch-up, et aux conserves. Autrefois, on les cueillait vertes, afin qu’elles arrivent en bon état dans les supermarchés. Aujourd’hui on sait isoler le germe qui accélère leur décomposition. Modifiées génétiquement, elles peuvent rester intactes 30 jours, cependant on les écoule entre 8 et 12 jours.

La Vallée Centrale est la plus importante région agricole. Les autres régions agricoles sont la vallée de la Salinas, la vallée de Coachella et la vallée d’Imperial.

N.B.

·        Sur l’ensemble de la Californie, 125 millions de kg d’insecticides sont répandus chaque année. Sur une même culture, on pulvérise 80 produits chimiques différents, contre les insectes, les moisissures et les maladies. Les champs de tomates autour de Fresno n’y échappent pas. L’ensemble s’infiltre dans la nappe phréatique et les cours d’eau. De vastes zones de cultures trop polluées ne sont plus que des déserts stériles.

·       L’agriculture dans un désert nécessitant une irrigation abondante, le niveau de la nappe phréatique remonte. Les corps salins remontent eux aussi et brûlent les racines, anéantissant les récoltes. Le désert redevient désert. Mais un désert irrécupérable.

Elevage : il reste important sur les collines et dans les vallées non irriguées. Il n’est pas rare qu’un ranch produise 250.000 têtes de bétail par an. 90.000 bovins sont élevés en même temps dans la boue et l’odeur de l’urine, pendant 110 jours, âge de l’abattage. Avant cet âge, 2.500 bovins seront morts du stress et de la poussière... Deux repas sont servis chaque jour, chauds, afin que le bétail ne brûle pas des calories inutilement. La lumière reste allumée jour et nuit afin qu’il trouve les mangeoires.

Service : Afin de servir l’état le plus peuplé des USA, le secteur des services est la forteresse de l’économie californienne. En effet, plus d’un quart des emplois concernent la santé, la finance, l’administration, l’éducation, les affaires, les services personnels ou professionnels...

De plus, l’immobilier et la construction se sont fortement développés avec les flux de populations intermittents. A tel point que la croissance dans ce secteur n’a parfois reposé que sur l’anticipation d’un développement futur. Le fait que le logement soit plus cher que dans le reste des USA provient justement de cette spéculation immobilière.





RESSOURCES NATURELLES
Bois : La Californie est le 2nd producteur de bois de construction après l’Oregon. L’abattage et le sciage du bois dominent l’activité des villes du nord de la Chaîne Côtière et de la Chaîne Cascade. Production de cèdres rouges, pins Douglas, pins Ponde Rosa, Sugar Pines.

L’industrie du bois est fortement compromise, la déforestation a fait réagir les défenseurs de la nature. Il faut protéger les forets de cèdres centenaires non encore décimées. Le « Red Wood National Park » a été créé ainsi que 18 « State Forests ». L’abattage a été sérieusement ralenti mais les touristes apparaissent et font naître une nouvelle économie dans les régions concernées.

Pêche : 1er producteur de poissons avec 1600 km de côtes. Maquereaux, saumons, calmar, thon, anchois, soles, et également crabes, moules, huîtres, et plus récemment les oursins, pour l’exportation vers le Japon.

Les plus grands ports de pêche sont Los Angeles, Ventura, et Crescent City dans le Nord de l’état.

Mines : Activité minière toujours significative dans l’économie californienne, même si elle n’a plus rien à voir avec la ruée vers l’or.

La Californie fourni la quasi-totalité de la production nationale de minerais évaporés comme le  borax et le carbonate de sodium.

D’importants gisements de fer et de tungstène ont été découverts dans le désert de Mojave.

D’importants gisements de pétrole ont été exploités au début du siècle autour de Bakersfield, Coalinga (vallée Centrale) et Los Angeles. Le long de la côte, ont aperçoit des installations de pompage au large.



 
USA&You - © 2001 - 2005