BASILIQUE DE LA MISSION SAN CARLOS BORROMEO
DE LA RIVIERE CARMEL
Click for Carmel, California Forecast



Mission Church

 

FONDEE LE 3 JUIN 1770

Junipero SerraLA MISSION CARMEL aujourd’hui symbolise en quelque sorte un monument érigé en l’honneur du Grand Conquistador de la Croix qui renonça à sa maison et à la commodité d’un monastère pour venir dans notre Ouest sauvage prêcher l’évangile du Christ et enseigner une vie meilleur à une race païenne. Cet homme, c’était le « Padre » Junipero Serra.

 

Junipero Serra naquit à Petra, sur l’île de Majorque, le 24 Novembre 1713. A l’âge de 17 ans, il revêtit l’habit de l’ordre Franciscain. En 1749, il embarqua pour les missions mexicaines. En 1767, il fut nommé « Presidente » des Missions de Basse et Haute Californie. Parti à pieds de Loreto en Basse Californie, il marcha en direction du Nord et en 1769 établit une mission à San Diego. Le 3 Juin 1770, il arriva par bateau à Monterey et fonda la mission de San Carlos. Pour des raisons évidentes, la pauvreté de la terre et l’influence néfaste des soldats du Presidio trop proche, la mission fut déplacée de Monterey vers son site actuel, à proximité de la rivière Carmel.

 

Le 24 Août 1771, le Père Serra débuta la construction de la mission. La première église et les premières habitations étaient en bois, entourées d’une palissade de rondins de bois. Les premières années furent difficiles, les provisions étaient maigres, la mission dépendait principalement des vivres fournis par les indiens. Au fil du temps, les constructions temporaires furent remplacées par des structures d’adobe, résistantes.

 

De leur plein gré, les indiens se mettaient au service des Pères. Plus de 4.000 indiens reçurent le baptême à Carmel entre 1770 et 1836. Tout en continuant à veiller sur Carmel, le Père Serra fonda neuf autres missions. Etant habilité à donner la confirmation, il partait régulièrement pour de longues journées de marche afin de prodiguer ses sacrements aux néophytes. Le 1er Janvier 1782, le Père Crespi décéda, il était l’ami du père Serra, les deux hommes travaillaient ensemble. Le Père Serra entrait dans sa 71ème année bien qu’il n’ait jamais été très robuste. Il fit alors appel à son ami de longue date, le Père Palou, qui l’accompagna jusqu’à la fin de sa vie. Il quitta cette terre le 28 Août 1784 et conformément à sa demande fut enterré vers son ami le Père Crespi ici même, dans la mission.

 

Carmel MissionLe Père Lausen fut à son tour nommé « Présidente ». C’est lui qui en 1793 entreprit la construction de l’actuelle église en pierre, conformément au souhait du Père Serra. Elle fut érigée à coté de l’ancienne église en adobe, faite de grès extrait des collines voisines de Santa Lucia. Au fur et à mesure que les mûrs s’élevaient, ils avaient tendance à devenir concaves. Le plafond suivit la course des mûrs, formant une arche assez particulière du plus bel effet. Le clocher est de style Moresque, il abrite 4 cloches que l’on peut atteindre par un escalier dont l’entrée fermée par une porte se trouve à l’extérieur. Les mûrs sont recouverts d’un crépi calcaire obtenu par la cuisson de coquillages. A l’origine le sol était recouvert de carreaux en terre cuite. La construction de l’église dura quatre ans, elle fut consacrée en 1797. Le Père Lopez décéda la même année et fut inhumé dans le sanctuaire à coté du Père Crespi.

 

C’est sous le Père Lausen que la mission atteignit le sommet de sa prospérité. En 1794, la population indienne de la mission était de 927 âmes et les rapports font état de récoltes abondantes. Le 28 Juin 1803, le Père Lausen mourut à son tour et alla reposer à coté du Père Serra. Partout dans l’église sont enterrés de nombreux indiens et espagnols, parmi eux, le Gouverneur Romeau et le Commandant Sal. En 1821, on ajouta la chapelle latérale, utilisée comme chambre funéraire par les indiens. Dans le cimetière à coté de l’église, sont enterrés plus de 3.000 indiens.

 

En 1823, la population avait chuté à 381 indiens. En 1833, le Père Real prit en charge Carmel. Puis en 1834, conséquence de l’indépendance du Mexique (1821), Carmel fut sécularisée. En 1836, toute vie à la mission avait cessé. Le Père Real alla habiter à Monterey, ne revenant qu’occasionnellement à Carmel pour y célébrer un office. Comme l’église n’était plus gardée, par mesure de sécurité, il emporta avec lui tous les ornements qu’elle comportait.

 

Progressivement l’église et le mûr d’enceinte de la mission  se dégradèrent et tombèrent en ruines. Ce n’est qu’en 1884 que le Père Casanova entreprit de sauver ce patrimoine historique. Un toit fut construit au dessus de la mission, mais s’il contribuait à épargner les structures, il détruisait tout le charme de l’église. En 1924, le Père Raymond Mestres restaura la première pièce du quadrilatère de l’ancienne mission et fit édifier un magnifique mémorial en l’honneur du Père Serra et des trois autres Pères qui reposent à la mission.

 

 

Une nouvelle ère de restauration débuta en 1931, lorsque Monseigneur Philip G. Scher, pasteur de San Carlo à Monterey, futur Evêque du Diocèse, engagea Harry Downie, un laïque dévoué, comme administrateur chargé de la restauration de la mission. Deux ans plus tard, Monseigneur Scher élevait la mission Carmel au rang d’église de la Paroisse, nommant Pasteur, le Père Michael D. O’Connell.

 

En 1960, à la demande de Monseigneur Willinger, Sa Sainteté le pape Jean XXIII élevait l’église de la mission au rang de Basilique Mineure. Aujourd’hui encore, elle reste l’une des deux seules Basiliques que compte tout l’Ouest Américain.

 

Dans le jardin, une plaque commémore le passage du navigateur français, La Pérouse (1741-1788), chargé en 1785 par Louis XVI d’un voyage de découverte. Deux frégates l’accompagnaient dans son expédition, l’Astrolabe et la Boussole.

 

Carmel Bell Tower

Plan de la mission

El Camino Real/Route des Missions

 

CARMEL BY THE SEA

 

 

Carmel est une charmante petite bourgade en bordure du Pacifique, à quelques kilomètres de Monterey. La quasi totalité des habitations consiste en des cottages abondamment fleuris du plus bel effet. Les boutiques de toutes sortes qui entourent le centre commercial Carmel Plaza sont aussi séduisantes, et accueillantes que les habitations. La rue perpendiculaire au centre commerciale (Ocean avenue) en direction de l’océan achève sa course dans le sable de la plage, une centaine de mètres plus loin…

 

Il existe un second pôle d’attraction tout aussi séduisant, mais moins connu car beaucoup plus récent, il s’agit de The Barnyard, la cour de la grange en français ! Une concentration de commerces, et de restaurants dans un cadre très « bois », style cour de ferme comme son nom l’indique, et des fleurs à profusion. Ce petit paradis se trouve à l’intersection de la Hwy 1, et de la route de la mission ou Rio Road (à 1 minute de la mission). Bureau de poste à proximité.

 

The Barnyard



Copyright ©  2001- 2003 USA & You