GRAND CANYON National Park, AZ
Click for Grand Canyon National Park, Arizona Forecast

Parc National depuis 1919 - près de 5 millions de visiteurs chaque année

Superficie: 4931 km²
Longueur: 443,2 km x largeur: 1,5 à 28 km
Profondeur: 1821 m
Altitude: 2257 m pour le point le plus élevé, 396 m pour le point le moins élevé
Plan [ PDF 178 Ko ]




Localisation
: Le Grand Canyon se situe dans l'angle Nord-Ouest de l'Arizona, non loin de la frontière avec l'Utah et le Névada. Le Colorado qui s'écoule au fond du canyon, draine les eaux de plusieurs états, cependant, le site qu'on appelle "Ggrand Canyon" est entièrement situé en Arizona. La quasi totalité du site fait partie du Parc National du Grand Canyon, et est géré par le Service des Parc Nationaux. Des sites adjacents, tels que Lake Mead National Recreation Area et, Glen Canyon National Recreation Area, sont administrés par d'autres unités du Service des Parcs Nationaux, d'autres agences fédérales (Bureau of Land Management et U.S. Forest Service), ou par des tribus indiennes voisines (Havasupai, Hualapai, et Navajo Indian Reservations, formant les frontières Est et Sud du parc).

Les eaux du Colorado parcourent 2.320 km, traversent 160 rapides. Il prend sa source dans l’état qui lui a donné son nom, à 3.000 m d’altitude, sur l’épine dorsale du continent, les Rocheuses, qui constituent la ligne de partage des eaux de l’Amérique,. Huit grands cours d’eau naissent ici et emportent leurs eaux soit vers l’est, soit vers l’ouest. Le Colorado et ses affluents arrosent un territoire presque de la taille de la France. Au total, 160 barrages retiennent les eaux du fleuve et de ses affluents, et s’emparent de l’énergie de leurs rapides. Le Colorado traverse 5 états américains, Colorado, Utah, Arizona, Nevada, Californie, et le Mexique, avant de se jeter dans le Golfe de Californie. Autrefois, il terminait sa course en un gigantesque delta, une plaine marécageuse fertile à la végétation tropicale. Aujourd’hui, c’est le rythme des saisons qui règne sur les terres marécageuses qui bordent le Golfe de Californie. L’eau qui remonte du Pacifique creuse dans la vase des dessins abstraits qui rappellent des arbres dénudés. A marée basse, le sel forme des cristaux neigeux qui se déposent sur ces  branches d’arbres dessinées sur le sol.



GEOLOGIE

Si on estime que la Terre est  âgée de 4,6 milliards d’années, alors on peut dire que les strates mises à nu du Grand Canyon racontent les 2/5ème de la vie de la planète, soit 2 milliards d’années.

Bien que la région soit aujourd’hui un haut-plateau désertique, les roches du Grand Canyon nous apprennent que dans le passé se trouvaient ici même des montagnes qui devaient être aussi hautes que l’Himalaya. Une succession de changements climatiques, de mers, de fleuves, de dunes de sable ont dominé tour à tour la région.

Le passage de chaque ère géologique se traduit par une succession de strates de roches de natures différentes. Les roches les plus anciennes et les plus récentes du canyon sont d’origine volcanique, mais la masse de roches visibles provient de sédiments, c’est le résultat du dépôt d’alluvions par les différentes mers et rivières, et des dunes de sable qui au cours des millénaires se sont compactés, solidifiés, pour donner ces grès facilement érodables.

Creusement du canyon:  Une grande partie du nord-ouest américain se trouvait au niveau, voire en-dessous du niveau de l’océan, jusqu’à il y a environ 65 millions d’années, le Colorado serpentait sur une large plaine. Puis le plateau du Colorado s’est retrouvé progressivement comprimés soulevé jusqu’à 1600 m, alors que la plaque tectonique Pacifique heurtait, et soulevait la plaque Nord américaine, à l’emplacement de l’actuelle Californie, provoquant d’intenses vibrations en direction de l’est, faisant se soulever ce qui allait devenir les Rocheuses. Cette nouvelle inclinaison a propulsé les eaux du Colorado au pied de la montagne, l’obligeant à se frayer un passage vers sa nouvelle embouchure: le Golfe de Californie. C’est alors que le Grand Canyon a commencé à se creuser. L’érosion des couches sédimentaires pendant des millions d’années n’a cessé d’approfondir et d’élargir le canyon aidée par l’action du vent, de la pluie, et du gel.


FAUNE & FLORE

Dans la mesure ou l’altitude varie entre 396 m et 2257 m, on trouve une faune et une flore adaptées à la fois aux régions désertiques, et aux régions montagneuses.

Entre 2000 m et 2700 m, le plateau de Kaibab connaît un climat de type canadien avec une forêt luxuriante de pins Pondérosa, pins Douglas, et trembles.

Entre 2200 m et 1200 m, sur la bordure sud, le climat est sec et chaud, les précipitations annuelles sont inférieures à 40 cm. C’est une forêt dense mais pas très haute de pins pignons tout rabougris qui ne donnent des pommes de pin qu’après 25 ans, et des graines  au bout de 75 ans, de pins ponderosa, de broussailles abondantes, de sauge, et de genévriers. C’est à la pauvreté du sol et à l’insuffisance des pluies qu’ils doivent leur aspect rabougri, la lenteur de leur croissance mais aussi leur longévité. Les indiens utilisent les graines de genévriers (juniper) pour la fabrication du gin. Flore: Marguerites, Tournesols, Giroflées, Lupins violets... Faune: Ecureuils, cerfs-mulets, coyotes, renards gris, marmottes, aigles, faucons, geais, corbeaux...

Entre 1200 m et 600 m, climat désertique, cactus, fougères, chardons... mouflons, iguanes, crotales, lézards, scorpions...

Au fond du Canyon, la vision surréaliste, on passe du désert à une végétation dense et verdoyante au bord du fleuve: Yuccas, Tamari roses, petites fleurs de roches multicolores formant des jardins suspendus... Canards, hérons bleus, gobe-mouches, truites arc-en-ciel…

Yucca

Lezard

Cactus

Coyote

Nightshade

Ringtail Cats



HISTOIRE

On a retrouvé des traces d’êtres humains datant de plus de 11.000 ans !

Plus récemment, jusqu’à la découverte par les Espagnols en 1540 (Garcia Lopez), le grand Canyon était habité par les indiens Païutes, qui l’appelaient Kaibab, la montagne qui défie, les indiens Hopis, et Havasupaïs.

Cinq tribus indiennes habitent toujours la région: Hopis, Navajos, Havasupaïs, Païutes, et Hualapaïs.
Le Grand Canyon était pratiquement inconnu jusqu'à la fin de la guerre civile. En 1869, le major Wesley Powell, vétéran de la guerre civile, assoiffé de science et d'aventure, fut le premier à entreprendre la traversée du Colorado dans le canyon, avec 9 hommes à bord de 4 embarcations en bois. Six hommes seulement ont survécu à cette aventure.

A la fin du 18 ème siècle, la région a suscité un réel intérêt à cause des minerais dont elle regorgeait (cuivre, zinc, plomb...), le gouvernement américain faisait largement la promotion de l’Ouest. Les premiers pioniers se sont établis sur la bordure du canyon dans les années 1880. Très vite, les premiers arrivant, réalisèrent que le tourisme leur procurerait une source de revenus plus profitable que les mines, tant les minerais extrait étaient difficiles à transporter jusqu'à la bordure du canyon. Dés la fin de ce siècle, le Grand Canyon était devenue une destination touristique très réputée. La majorité des visiteur, en provenance des villes environantes, arrivaient sur la bordure Sud du Grand Canyon en dilligence.

En 1901 on prolongea la voie de chemin de Williams, en Arizona, jusqu'à la bordure Sud et on développa le tourisme. En 1905, l'hôtel El Tovar était inauguré à l'endroit ou il se trouve toujours actuellement.

A cette époque, à peine descendus du train, les voyageurs devaient traverser les terres de Ralph H. Cameron, sénateur, contre le paiement abusif d’un droit de passage, pour emprunter le Bright Angel Trail, un magnifique sentier qui longe la bordure sud du canyon. Pour éviter d’avoir à payer ce droit de passage, la Santa Fe Railway construisit un accès par la bordure ouest, et en 1920, Fred Harvey, soutenu par la compagnie de chemin de fer fut agréé par les services des Parcs Nationaux, comme principal concessionnaire de la rive sud. La Compagnie Harvey, filiale de Amfac Resort, détient toujours le monopole des hôtels, restaurants, et descentes à dos de mulets.


PROTECTION DU SITE

La découverte de zinc, de cuivre, et de plomb dans le Grand Canyon a encouragé bon nombre de mineurs à réclamer une concession. Le transport du minerai jusqu’à la bordure du canyon s’avérera si difficile, qu’il en décourageât plus d’un, et ces exploitants se tournèrent vers une activité beaucoup plus lucrative: le tourisme !

Dés le début du 20ème siècle, les transports s’étaient nettement améliorés, et les Américains regardaient leur pays sous un autre angle. Ecrivains, artistes peintres, et photographes sont à l’origine d’une révolution pour l’esthétisme, encouragés par les défenseurs de l’environnement, les magnats de la presse, et les propriétaires de lignes de chemins de fer. Tous se sont battus pour préserver certains sites naturels, et c’est alors qu’on commença à désigner les premiers Parcs Nationaux, le tout premier fut celui de Yellowstone, en 1872. Les Parcs Nationaux sont aménagés pour favoriser les contacts avec la nature sans lui nuire. Après avoir été successivement classé Zone Forestière Protégée, en 1893, n’empêchant cependant pas l’exploitation économique et minière, puis Monument National ,en 1908, la totalité du Grand Canyon a été déclarée Parc National en 1919, notamment grâce à l’intervention de Théodore Roosevelt qui était tombé sous le charme en 1903, et avait été frappé par le non-respect de l’environnement du site.




VISITE

Près de 5 millions de visiteurs chaque année. Plan du parc

On accède à la bordure du Grand Canyon, soit par le sud, depuis Tusayan, soit par l’est, depuis Cameron. La route dispose de nombreux belvédères, permettant d’admirer le Grand Canyon sous différents angles. De multiples randonnées sont possibles (y compris à dos de mulet), il est vivement conseillé de se renseigner auprès des Rangers, ou dans les points informations des différents lodges, quant à leur niveau de difficultés. Evaluez votre condition physique, ne prenez pas de risques, 1600 mètres séparent la bordure, du fond du canyon, et le dénivelé est important ! Chaque année, malgré les recommandations du service des Parcs Nationaux, les secours sont obligés d’intervenir. Il en va de même en ce qui concerne les barrières de sécurité placées aux différents belvédères, ne les escaladez pas, le terrain est très friable à certains endroits, une chute pourrait être fatale. Pour une petite promenade à pieds, le long de la bordure du canyon, rendez-vous au Bright Angel Lodge, c’est très agréable, et sans danger.

Deux services de navettes vous transportent gratuitement sur la bordure sud, l’un en direction de l’est, l’autre en direction de l’ouest. Vous montez et descendez à votre gré, aux différents points d’arrêts.

Aujourd’hui encore, on peut emprunter la ligne de chemin de fer construite en 1901, entre la petite ville de Williams, et la bordure sud, soit un trajet de 104 km, qu’on effectue en 2h15, dans les deux sens, à bord de voitures de 1920 restaurées, tractées par une machine à vapeur. L’exploitation de la ligne cessa en 1968, et reprit en 1989
Tarif Aller/retour : 50$. Départ de Williams à 9.30, arrivée au Grand Canyon à 11 :45. Retour : 15:15, arrivée à Williams à 17:30.

Grand Canyon National Park Lodges:
Réservations: (520) 638 2401.
Dans l’enceinte du parc, vous trouverez 3 lodges avec restaurants, boutiques, et services d’informations : Bright Angel Lodge, Maswik Lodge, et Yavapai Lodge

Excursions:

Une excursion jusqu'au au fond du Grand Canyon et retour, à pieds ou à dos de mulet, nécessite deux jours. L'accompagnement par un ranger est fortement conseillé. Chaque année des randonneurs imprudents, inexpérimentés ou insufisamment éxpérimentés doivent être secourus, car ils se sont aventurés au fond du canyon sans avoir pris conscience de l'importance de la dénivellation, ni du niveau de difficulté de la randonnée.
Une excursion de la bordure Sud à la Bordure Nord prend 3 jours en général.
La traversée du Grand Canyon sur un raft peut prendre deux semaines ou plus.



TUSAYAN

L'aéroport du Grand Canyon se trouve à Tusayan, à quelques minutes de l'entrée Sud de Grand Canyon National Park.
Tusayan / aéroport, commerces, hôtels…


 
USA&You - © 2006