HIGHWAYS 89 & 89A, AZ
Click for Jerome, Arizona Forecast

 

  JEROME

 

 

Jerome Ghost Town

 

Population: 400 habitants

 

La plus grande ville fantôme de l’Arizona, n’est plus à proprement parler une ville « fantôme ».

 

Entre garrigue et forêt, Jerome doit son histoire aux mines de cuivre, aux prospecteurs, et aux ouvriers des mines. Un mélange coloré d’individus courageux, un mélange d’exploitants, de mineurs, de joueurs, d’escrocs, de tenanciers de saloons, de commerçants, de prostituées, de prêcheurs, d’épouses et d’enfants firent de Jerome ce qu’elle est devenue.

 

Née d’un campement de toile en 1876, Jerome est devenue en 1879 une ville prospère de 15.000 h. Elle tire son nom de Eugène Jerome, avocat new-yorkais actionnaire des mines, cousin de la mère de Winston Churchill. La ville s’est construite à flanc de colline, sur Cleopatra Hill. Le dépôt de cuivre qui fit sa fortune au tournant du siècle, avait déjà été exploité par les indiens puis par les Espagnols. En 1920, on comptait 130 km de mines.

En 1953, les mines de cuivre ferment, conséquence de la chute du cour du cuivre, de l’agitation sociale, de la récession, et du déclin en temps de guerre. A cette date il ne restait plus que 50 habitants.

Les années 1960, vont redonner un coup de jeune aux villas sur pilotis accrochées à la colline, grâce à des artistes qui choisissent de s’y installer.

En 1976, Jerome est déclarée patrimoine national, National Historic Landmark. La population est remontée à 400 h.

 

The Station, au pied de la colline, juste en face de l’ancien collège transformé en atelier d’artiste, l’ancienne gare regroupe aujourd’hui quelques commerces

Douglas Mansion, Memorial Mining Museum, le musée des mines, à l’intérieur du siège du State Historical Park. Grande Maison blanche, ancienne propriété d’un actionnaire des mines. Depuis ce musée qui surplombe la Little Daisy Mine, vue superbe et dégagée sur la Verde Valley.

 

Remonter à pieds Hull Av et Main St dans le prolongement, on fait le tour de la ville, c’est le cas de le dire, en jetant un coup d’œil aux objets exposés dans les galeries et les salles à manger des Bed &Breakfast. Très beaux hôtels 1900 et le Coliseum Theater. L’ancienne maison close ne manquera pas d’attirer votre attention.

·       The English Kitchen, le plus ancien restaurant d’Arizona, le patio surplombe la Verde Valley et les roches rouges de Sedona.

·       The Spirit Room, saloon

·       The surgeon’s house, B&B (Landmark).

 

 

  PRESCOTT

 

Population : 26.500 h.

 

Elle est le cœur géographique, historique et économique du vieil Arizona. Explorateurs, chercheurs, cow boys et soldat de la cavalerie se sont croisés dans les canyons, les forêts de pins, les montagnes et les vallées...

Première capitale de l’Arizona, de 1864 à 1889. A conservé une ambiance Farwest. Il s’y déroule des rodéos professionnels.

 

Aujourd’hui, on remarquera d’une part les belles villas victoriennes des quartiers résidentiels et les saloons du Downtown.

 

Whiskey Row, sur Montezuma road, au niveau de Gurley St, et à l’angle l’hôtel St Michael, atmosphère 1900, hauts mûrs de briques rouges et plafonds verts en fer. Autrefois, il y avait jusqu’à 26 saloons ouverts 24h/24.

 

 

Escarpée et sinueuse est la route qui mène de Jerome à Prescott… les 52 km qui les séparent peuvent paraître longs ! Les possibilités de s’arrêter prendre un repas quelque part entre ces deux villes sont quasiment inexistantes, à moins que vous ne vous contentiez d’un sandwich et d’une boisson achetés dans une station service



Copyright ©  2001- 2003 USA & You