QUELQUES DETAILS POUR VOUS AIDER A CHOISIR UN CIRCUIT ORGANISE


 

Pension complète ou demi - pension ?

 

·          A vrai dire, à moins que vous ne parliez pas un mot d’anglais (et encore…), il est préférable de n’opter pour aucune de ces deux formules. En effet, vous risquez de manger très régulièrement les mêmes plats d’une part, et d’autre part, se séparer du groupe, partir à la recherche d’un petit restaurant sympathique en arrivant dans une nouvelle ville le soir, seul ou avec des membres du groupe avec lesquels vous avez particulièrement sympathisé est très agréable. Se mêler aux Américains dans ce contexte, fait partie de la découverte de l’Amérique. Il existe une multitude de restaurants de toutes sortes pratiquant des tarifs nettement inférieurs à ceux pratiqués en France. N’allez pas imaginer que vous n’allez trouver que des Mac Donald’s ou autres « fast food restaurants », la cuisine américaine inspirée des différentes cultures est très riche et très variée.

 

·          Par contre, il est impératif que le petit-déjeuner, de préférence américain sous forme de buffet, soit inclus dans votre forfait voyage, car le matin vous n’aurez pas le temps de prendre le petit-déjeuner à l’extérieur. L’avantage des buffets, est que vous pouvez composer votre petits déjeuner : céréales, salade de fruits frais, yaourts, pancakes, waffles, french toasts, muffins, etc… et ne pas manger systématiquement œufs, bacon et pommes de terre, disponibles également dans les buffets.

 

Temps Libre :

 

·          Il est important que le programme d’un circuit prévoie du temps libre dans certaines villes. Une demi-journée, ou mieux encore une journée, libre est indispensable à : San Francisco, New York, Washington, Boston, New Orleans, Miami Beach, ainsi qu’à Montréal et Québec pour les circuits qui empiètent sur le Canada

 

A éviter :

 

·          La visite expéditive des Studios Universal à Los Angeles et Orlando, ou de Sea World à San Diego et Orlando, en une matinée. C’est trop court, car les shows en live ne démarrent pas dés l’ouverture des portes. Par contre une visite à partir de 13 :00, jusqu’à 18 :00/19 :00 est suffisante si vous vous organisez bien.

 

·          La visite de Arches National Park, et Canyonland National Park, au cours de la même journée, si vous ne démarrez pas très tôt le matin.  Une visite efficace, et attractive de Arches N.P., nécessite à elle seule au moins 6h (temps de repas inclus), sauf si vous n’ayez aucune envie de marcher dans la parc.

 

S’informer auprès de son agent de voyage !

 

·          Quand une brochure de voyage annonce Monument Valley dans un circuit, assurez-vous que la visite en minibus navajo ou en 4x4  au cœur du Parc Tribal de Monument Valley est incluse, et que l’approche de Monument Valley ne se limite pas à un arrêt avec votre car au Visitor Center du parc !

 

·          Les Everglades sont généralement mentionnés dans les circuits en Floride. Cependant, les informations sont parfois très vagues, et on ne sait pas très bien si la visite des Everglades consiste en une excursion en « airboat » dans les marais, ou si l’on pénètre effectivement au coeur du Parc National des Everglades.

 

Les « plus »

 

·          San Diego est une ville très agréable, à 200 km seulement au sud de Los Angeles, très souvent délaissée par les voyagistes.  Si vous hésitez entre deux circuits pratiquement identiques, alors que l’un d’eux passe par San Diego, optez pour celui-ci. De plus entre Los Angeles et San Diego, des sites tels que la Cathédrale de Cristal d’Anaheim, la mission de San Juan Capistrano, ou la petite ville de La Jolia en bordure du Pacifique, méritent qu’on s’y arrête.

 

·          En Californie, sur les collines de San Simeon, entre Monterey et San Lui Obispo, par la route côtière, se dresse la surprenante habitation du magna de la presse William Randolph Hearst, baptisée Hearst Castle. Certains tours operators vous font visiter cette construction extravagante mi-habitation, mi-musée. On aime ou on n’aime pas, mais on ne peut rester indifférent !

 

·          Lors de votre passage à San Francisco, vous souhaiterez peut-être visiter la prison sur l’île d’Alcatraz. Dans ce cas, en haute saison, assurez vous que cette visite est prévue au programme, car il est peu probable que vous parveniez à obtenir des tickets pour une visite le jour-même. Vous pouvez cependant effectuer une réservation par téléphone, à condition de régler en ligne par carte bancaire internationale.

 

Chambres : Single, Double, Twin, Triple ou Quadruple ?

 

·          Single : chambre avec un grand lit, pour un seul occupant

·          Double : chambre avec un grand lit, pour 2 occupants

·          Twin : chambre avec deux grands lits pour 2 occupants

·          Triple / Quadruple : aux USA, les chambres à trois ou quatre lits n’existent pas… La mention Triple ou Quadruple concerne le nombre d’occupants (trois ou quatre) dans une chambre Double/Twin, c’est à dire dans une chambre avec deux grands lits. Vous ne trouverez jamais une chambre avec trois ou quatre véritables lits. Dans certains cas, lorsque des enfants partagent la chambre de leurs parents par exemple, des lits pliants peuvent être ajoutés.

·          Les voyagistes pratiquent des ristournes pour l’occupation de chambres triples ou quadruples, mais ne vous attendez pas à un confort optimum, si vous héritez du lit pliant, plusieurs nuits consécutives !

·          Seules les Suites sont susceptibles de contenir 3 ou 4 vrais lits, et même davantage.

·          Si vous vous inscrivez en chambre double sur un circuit avec votre enfant portant le même nom que vous, ce qui est plus que probable, précisez bien que vous avez besoin d’une chambre Double/Twin. L’agent de voyage pourrait penser que la personne qui vous accompagne durant le circuit est votre conjoint, et vous attribuer d’office une chambre double avec un seul lit. Une fois sur place, il n’est pas toujours possible de réclamer une chambre adéquate, et de modifier la « Rooming List » envoyée par le tour-operator à l’hôtelier…

·          Qu’il y ait un ou deux lits dans une chambre double ne change rien au prix.

·          Si vous vous inscrivez seul sur un circuit, certains voyagistes vous donnent la possibilité d’opter malgré tout pour une chambre double/twin. Cela signifie que vous n’aurez pas à acquitter le supplément non négligeable « chambre individuelle », mais en contre partie, vous partagerez une chambre avec une personne inconnue de même sexe. Financièrement la formule est  très intéressante, mais en cas d’incompatibilité avec votre  compagnon de chambre,  la qualité de vos vacances risque d’en pâtir !

 

Sous réserves…

 

·          Tïoga Pass : Il s’agit d’un col permettant d’accéder ou de quitter le Parc National de Yosemite en Californie, par l’est, du coté de Mammoth Lakes. Généralement, le col de la Tïoga est ouvert à la circulation de juin à septembre, mais la météo réserve parfois bien des surprises, et il n’est pas impossible que la route empruntant ce col ouvre plus tard ou ferme plus tôt. Il est également possible que l’accès soit permis aux véhicules particuliers, et interdits aux bus de tourisme en raison de leur gabarit et de leur poids. C’est pour cette raison que les voyagistes mentionnent différents lieux d’hébergement lors de la visite du Yosemite.

 

·          Death Valley / Vallée de la Mort : certains jours la température est si élevée que les cars de tourisme ne sont pas autorisés à traverser le Parc  National de la Vallée de la Mort.  Il faut gravir de fortes pentes, la mécanique est soumise à rude épreuve. Une panne nécessitant un arrêt prolongé dans cette région inhospitalière pourrait avoir de graves conséquences sur la santé des passagers. Faire venir un car de remplacement demande énormément de temps. Le jour même, avant le départ, les chauffeurs de cars s’informent auprès des rangers du parc pour savoir si la traversée est autorisée ou non. Dans la négative, ils contournent généralement  la Vallée de la Mort par Tonopa au nord. Le détour n’est pas dépourvu d’intérêt.



Copyright ©  2001- 2003 USA & You