NIAGARA FALLS, New York State & Ontario/CANADA
Click for Niagara Falls, New York Forecast



Survol des chutes canadiennes
Maid of the Mist


Chutes américaines :

  • Hauteur : 58 m
  • Largeur : 333 m
  • Les eaux glissent sur un talus de roches

Chutes canadiennes : ce sont les plus  célèbres

  • Hauteur : 56 m
  • Largeur : 780 m, en forme de fer à cheval
  • A cet endroit, le Niagara a une profondeur de 55 m !

Les deux chutes sont séparées par une île, l’île de Goat, coté américain.

Il y a environ 12.000 ans, la chute se produisait au niveau de l’actuelle ville de Queenston, c’est à dire à 11 km en aval du lieu actuel. Jusque dans les années 1950, l’érosion avançait à la vitesse de 1m par an, aujourd’hui elle n’est plus que de 3cm par an, la roche est beaucoup plus résistante.

Chutes Américaines
Chutes Américaines gelées

La rivière Niagara ne mesure que 58 km, elle constitue le déversoir du lac Erié dans le Lac Ontario. Entre les deux lacs, la dénivellation est de 99 m, plus de la moitié se produit au niveau de la chute elle-même. Le débit moyen de la chute est de 168.000 m3/minute, soit 2830 m3/seconde.

Le Niagara constitue l’une des plus puissantes sources d’énergie hydroelectrique au monde : 2.000.000 kw/heure, grâce à plusieurs centrales. Une petite centrale qui ne produisait que 2.200 kw/h avait été construite derrière les chutes canadiennes pour alimenter une ligne de chemin de fer d’une trentaine de kilomètres, pour relier Queenston. Une nouvelle centrale de 700.000 kw/h a été inaugurée en 1998.

La rivière étant impraticable pour le commerce, le canal Welland constitue une voie navigable entre les 2 lacs.

Coté américain, la ville de Niagara est avant tout une ville industrielle, peu attrayante pour les touristes, et ne présente pas un réel intérêt en dehors des centres commerciaux, et magasins d’usines, factories outlet.

Coté canadien, c’est différent, mais ce n’est guère mieux. La région est essentiellement agricole et viticole. Il faut avoir l’esprit très bon enfant pour apprécier le charme de la ville. Clifton Hill, l’artère touristique principale est bordée de chaque coté d’attractions de type fêtes foraines (musée des horreurs, musée de cire Tussaud, Guiness World des records, maison hantée, parc ludique sur le Jurassique….). Trois tours, Skylon, Minolta et Kodak, plus ou moins bien intégrées dans le paysage,  vous proposent restaurants et bars panoramiques. Qu’on se le dise, Niagara coté canadien, est la ville des jeunes mariés en lune de miel…

Heureusement, la municipalité a eu la bonne idée d’aménager un magnifique parc, Victoria Park, entre la rivière et la ville, ce qui permet de faire une transition en douceur entre la nature et la civilisation. Le parc n’est pas très grand, mais il est très bien entretenu tout au long de l’année.

Chutes Canadiennes
Clifton Hill
Tour Skylon

De chaque coté, vous avez la possibilité de vous approcher des chutes à bord de bateaux, baptisés  Maid of the Mist, et évidemment de vous faire mouiller, mais rassurez-vous, les imperméables jetables sont fournis avec le billet d’embarquement. C’est impressionnant, ça vaut la peine de dépenser quelques dollars. Il est également possible de survoler les chutes en Hélicoptère. Il faut l’avouer, l’eau littéralement atomisée par la violence de la chute, produit un effet comparable à une nappe de brouillard, alors finalement, l’approche est plus belle que le stationnaire lui-même.

Les deux villes sont reliées par un pont, le Rainbow Bridge, qui enjambe le Niagara, frontière naturelle entre les USA et le Canada. Les piétons peuvent également emprunter ce pont, il ne faudra pas oublier de se munir de son passeport, les douaniers contrôlent, c’est normal, vous passez d’un pays à un autre… et de 25 cents, pour glisser dans le tourniquet et sortir du pont. 


Copyright ©  2001- 2003 USA & You