SAN DIEGO, CA
Click for San Diego, California Forecast


A 200 km de Los Angeles,
25   km de Tijuana (frontière mexicaine)
Population : 1.1 million d’habitants. En seconde position des villes californiennes après Los Angeles, et au 6ème rang des villes américaines.
Dominée par les montagnes de Santa Ana, San Jacinto (3.000 m), et Santa Rosa de la Chaîne Péninsulaire.
Ville très attirante où zones résidentielles, et zones d’activités, sont biens distinctes. Pas d’embouteillages, rues propres, transports en commun adaptés et bon marché (bus, tramway, trains de banlieue).

Bordé par les contés d'Orange et de Riverside au Nord, par les communes agricoles du conté d'Imperial à l'Est, par l'océan Pacifique à l'Ouest, et par l'état de Basse Californie au Mexique, le conté de San Diégo s'étend sur 104Km du Nord au Sud, et 138km d'Est en Ouest.
La frontière avec le Mexique au sud représente, 3000 km à surveiller, pour luter tant bien que mal contre l’immigration clandestine. Autant dire que c’est impossible compte tenu du petit nombre de personnes affecté à cette tâche !


Sea World: Shamu
Seaport Village & Hôtel Marriott


On peut regretter que San Diego soit trop souvent délaissée par les tours-operators dans leurs circuits organisés. A deux heures de route seulement de Los Angeles, elle mérite vraiment le détour, d’autant plus qu’ en 5 ou 6 heures, on peut déjà effectuer une visite efficace de San Diego, parcourir les principaux centres d’intérêts, sans pour autant se hâter, et repartir avec un très bon souvenir. Si vous disposez d’un peu de temps supplémentaire, en chemin, faites un petit détour par la Cathédrale de Cristal d’Anaheim, la mission de San Juan Capistrano, ou encore la petite ville de La Jolia, en bordure du Pacifique.

CLIMAT
Température annuelle moyenne : 21,5° C (printemps 13°C à 20°C, été 18°C à 24°C, automne 15°C à 23°C, hiver 10°C à 19°C)
En raison de la topographie des lieux, durant une même journée, les écarts de température peuvent être importants.
La pollution chassée par l’air du large. C'est l’une des villes les plus agréables des USA!


ECONOMIE

The median age of San Diego's young dynamic population is 32, with two-thirds less than age 35 and only 10 percent over 65. Nearly one-third of San Diego's talented workforce over the age of 25 has at least a bachelor's degree. More than 96 percent of San Diegans are employed, and the median family income approaches $40,000. The top industries in San Diego are manufacturing, defense, tourism and agriculture. Telecommunications, software and biotech are among San Diego's fastest growing industries, and San Diego has become the nation's center for wireless industries with the city being dubbed "Telecom Valley."


HISTOIRE

1542, découverte du site par  le Portugais Juan Rodriguez Cabrillo, au service du roi d’Espagne.
1602, Sébastien Vizcaino lui donne son nom actuel.
1769, Junipero Serra, fonde la première des 21 missions californiennes, sur Presidio Hill.
1810, les Mexicains s’emparent de la ville.
1825, San Diego devient la capitale de la Californie mexicaine.
1846, prise de la ville par les Américains.
1867, l’urbaniste Alonzo Horton, construit une nouvelle ville, l’actuel Downtown, à 6.5 km de celle construite par les Espagnols (Mexicains).
1872, la Santa Fe Railroad relie la ville à l’arrière pays, c’est le premier boom économique.
1900, la ville compte 18.000 hab. et le comté 35.000
10 ans plus tard la population doublait grâce à la présence des militaires. En effet, le gouvernement US avait reconnu l’importance stratégique de la Baie de San Diego. Du même coup, l’économie prend de l’ampleur.
Au cours des 2 guerres mondiales, San Diego est le port d’attache du 11ème régiment de Marine, et de la Flotte Pacifique.
Aujourd’hui, San Diégo reste un important centre de la marine US, et de l’US Air Force, basé à l’extrémité de la presqu’île de Coronado. Son climat est idéal pour les essais de l’aviation. C’est à San Diego qu’on a mis au point the Spirit of St Louis de Charles Lindberg en 2 mois !


Old Town
Old Town


VISITE

Le "Downtown" constitue le quartier financier et commerçant de la ville, avec ses tours de verre de bureaux, ses grands hôtels, et ses commerces. Il s’étend entre le port et les collines du parc de Balboa. Le centre ville fait l’objet d’un programme ultra moderne d’extension, dominé par des gratte-ciel, qui ne prendra fin qu’en 2010.

Horton Plaza: 140 boutiques, cafés, restaurants et cinémas. C’est un endroit très coloré, très accueillant, et vraiment surprenant. Il est difficile d’y prendre des repères dés le premier contact.

Paladion San Diego:  temple de la mode, juste à côté de Horton Plaza.

Gaslamp Quarter: sur 4th avenue, couvre 16 blocks. Ancien quartier mal famé, actif le jour, vide le soir (3 tripots). Restauré pour abriter des magasins d’art et d’antiquités dans des immeubles de style victorien.

Musée d’art contemporain:  N°1001Kettner blvd, à l’angle de Broadway. Expose des oeuvres d’artistes américains contemporains.

Seaport Village: Un ensemble de boutique, de restaurant et de cafés, de style colonial du plus bel effet, au bord de l’eau. C’est réalisé avec goût, on s’y sent bien, c’est l’endroit idéal pour flâner avant d’aller dîner.

Embarcadero: sur le port, au niveau de Broadway. Commerces, nombreux très beaux bateaux amarrés. Navires de guerre qu’on peut visiter l’après-midi, le week-end. Broadway Pier est le point de départ des excursions dans le port.

Maritime museum: 3 bateaux à visiter, le Star of India, un grand voilier construit en 1863, qui fit 20 fois le tour du monde; le Berkeley, un ferry à vapeur qui sillonnait autrefois dans la Baie de San Francisco entre SFO et Oakland, avant la construction des grands ponts; le Medea, un petit yacht à vapeur luxueux.

Old Town:
En 1821, lorsque le Mexique est devenu indépendant de la couronne d’Espagne, les villageois ont quitté les abords du Présidio, sur la colline voisine, pour se concentrer à proximité, sur des terrains plats, autour d’une place centrale, mélangeant traditions espagnoles et mexicaines.L’économie de l’époque reposait sur le commerce des peaux et du suif, pour les bougies. En 1846, au cours de la guerre entre le Mexique et les USA, c’est sur cette place que les Américains sont venus planter leur drapeau, en signe de prise de possession des lieux. Le style Nouvelle Angleterre s’est alors installé et mêlé au style espagnol / mexicain.

Balboa Park:
Parc paysager de 560 hectares. En 1915, il servit de cadre à l’exposition Panama Pacific, qui célébrait l’ouverture du canal de Panama. Les bâtiments de style hispano-mexicain abritent 13 musées:
Aerospace Museum & Hall of Fame: l’histoire de l’aéronautique depuis 1880.
House of Pacific Relations: 20 nations exposent des objets de leur pays, dans 15 pavillons de style colonial.
Sprekels Organ Pavillon: abrite le plus grand orgue de plein air du monde (5.000 tuyaux, le plus petit mesure 4 cm et le plus grand 10 m) offert à la ville par la famille Spreckels (originaire de Hanovre) en 1915 (concerts gratuits le dimanche à 14:00).
Hall of Science: Cité des sciences à la fois ludique et didactique, 50 expériences interactives...
Museum of Man: se repère de loin grâce à la tour du California Building. Disposé autour d’une cour à arcades. Consacré à l’anthropologie, il retrace l’évolution de l’humanité depuis la préhistoire. C’est ici qu’est entreposé le squelette de Del Mar, le plus ancien (48.000 ans) découvert aux Etats-Unis.
San Diego Museum of Art:
le bâtiment de style espagnol, reproduit l’université de Salamanque. Des bustes de peintres espagnols, dont les oeuvres figurent dans le musée ornent la façade.
Différentes écoles. Entre autres, oeuvres de Rembrandt (hollandais), Goya (espagnol), Véronèse, Canaletto (italiens), David, Monet, Renoir, Dufy (français) ainsi que Dali, Magritte...
Timken Art Gallery: possède une collection d’icônes, un ensemble de peintures américaines, et des oeuvres européennes (provenant de la fondation Putnam).
Albert Bierstadt (sur le Nouveau Monde), Rembrandt, Rubens, Véronèse, Fragonard, David, Corot, Cézanne, Giotto, Titien, Ribera...
Serre Tropicale: 800 variétés de plantes
National History Museum: consacré à la faune et à la flore du sud de la Californie.
Zoo:
4.000 animaux (800 espèces) évoluant dans un milieu proche de leur milieu naturel, 6.500 espèces de plantes exotiques. 



Horton Plaza
Hotel Del Coronado


ALENTOURS
Sea World: 500 SeaWorld Drive, San Diego, CA 92109. Tel. (619) 226-3901. Seaworld occupe un vaste site de Mission Bay. Cinq shows aquatiques sont proposés aux visiteurs, ainsi que des simulateurs, de nombreuses attractions, et expositions récréatives et éducatives sur le thème des animaux marins, des boutiques de souvenirs etdes restaurants. Shamu, un orque, est la vedette de Sea World. Il faut compter au moins 7 heures de visite pour profiter pleinement du parc, et voir tous les shows, dans de bonnes conditions. Une journée inoubliable pour petits et grands ! SeaWorld

Coronado Island: En fait d’île, c’est une presqu’île, elle ferme la baie de San Diego par le sud. De l’autre coté, on y accède par un pont de 3.4 km, le Coronado Bridge inauguré en 1969, le passage n’est gratuit que pour les cars.Son nom lui vient de Vasquez de Coronado, navigateur espagnol. C’est une ville résidentielle luxueuse de 26.500 habitants, et une base militaire navale (Naval Station San Diego) qui compte 8.000 militaires, 5000 civils, et 40 navires de guerre.

Hotel del Coronado: Construit en 11 mois, inauguré en 1887. Dernier survivant de l’ère victorienne. Une initiative de Babcok et Story, les deux ingénieurs retenus pour la construction de la ligne de chemin de fer de l’Indiana Railroad. Les deux hommes avaient pris l’habitude de venir chasser sur ces terres. Un jour, ils ont décidé de les acheter pour les revendre par parcelles lors d’un pique nique auquel ils avaient convié leurs amis fortunés. Ce fut un succès! Séjourner à San Diego sans visiter cet hôtel serait une erreur. C’est une construction réalisée totalement en bois, du plus bel effet. Le plafond de la grande salle à manger est un pur chef d’œuvre architectural. C’est ici que Marylin Monroe et Tony Curtis tournèrent des scènes du film Certains l’aiment chaud, sensé se dérouler en Floride !

La Jolla: le "joyau" en espagnol, une des communes les plus prisées dans le conté de San Diego. De somptueuses villas construites à flan de colline font face à l'océan, le centre ville est très commerçant et très dynamique. L'Université Californienne de San Diego (UCSD) est perchée au sommet des falaises de La Jolla dans un parc de 1976 acres. Inaugurée en 1960, elle ne compte pas moins de 20200 étudiants.

Quand on quitte San Diego pour se rendre à l’Est, en Arizona, on est obligé de traverser les Laguna Mountains, elles font partie de la Chaîne Péninsulaire, extrémité nord de la chaîne de montagnes qui constitue la colonne vertébrale de l’étroite péninsule mexicaine de Baja California (Basse Californie). Saisissant spectacle de blocs de roches, et de veines de granite.  Ces étranges roches brunes sont d’origine volcanique (volcans du Pacifique), elles semblent avoir été apportées ici ! Pour une vue panoramique sur ce curieux désert, se rendre à Desert Tower en prenant la sortie Jacumba (avant la montée) puis prendre à droite (à l’opposé de jacumba en fait). La tour abrite antiquités, boissons, souvenirs… (toilettes dans le parking, derrière la balançoire.) C’est le Colorado, au niveau de Yuma, qui matérialise la frontière naturelle avec l’Arizona. San Diego - Yuma : 181 mi / 290 km / 2h50

A 88 km de San Diego, le Mont Palomar et son observatoire.

 
Copyright 2001 - 2005 USA & You