YOSEMITE NATIONAL PARK, CA
Click for Yosemite National Park, California Forecast

Altitude : 600 à 3962 m

Le Mont Whitney avec 4418 m, constitue le point culminant de la Sierra Nevada, et des USA, si l’on fait abstraction du Mont Mc Kinley en Alaska  (6193 m), il ne se trouve pas dans l’enceinte du parc National de Yosemite, mais près de la petite agglomération de Lone Pine.  Le point le plus bas des USA se trouve également en Californie, à Bad Waters, dans la Vallée de la Mort, à - 86 m en dessous du niveau de la mer...
Plan complet du Parc National de Yosemite [ PDF 1,73 Mo ]

Merced River
Ellery Lake

Superficie : 3.000 km². 94 % de cette superficie est restée à l’état sauvage. La quasi-totalité des aménagements est concentrée dans la vallée. Les services du parc, les Rangers, s’emploient constamment à maintenir l’équilibre entre les intérêts de la nature et les intérêts des touristes.
Paysage : Le Parc National de Yosemite est constitué de lacs alpins, de prairies, de pics de granite, de chutes d’eau, de séquoias géants, en plein cœur de la Sierra Nevada.
Fréquentation : Chaque année, plus de 3 millions de visiteurs viennent  faire de la randonnée à pied, à cheval, à vélo, camper, pêcher... ou tout simplement ne rien faire d’autre que s’imprégner de la beauté du paysage! Et rien que pour ça, ça vaut le déplacement.

Le 07 Aout 1990, la foudre embrasa les broussailles d'un versant abrupt peu élevé en bordure ouest du Yosemite. Pompiers et canadairs intervinrent rapidement, mais le vent était d'une violence telle ce jour là, qu'ils ne purent empêcher la destruction de 11.000 hectares de forêt de conifères.


HISTOIRE

Les traces des premiers occupants des lieux nous ramènent 4.000 ans en arrière, mais on ne connaît pour ainsi dire rien à leur sujet. En des temps moins reculés, la vallée était habitée par des indiens parlant le langage miwok . Ils se faisaient appeler Ahwahneechees, qu’on peut traduire par peuple des terres de la bouche ouverte, probablement à cause de la forme du fond de la vallée, qui évoque effectivement celle d’une bouche ouverte !

La première incursion de Blancs date de 1851, quand 200 volontaires du Bataillon de Mariposa sont venus arrêter Tenaya, le chef Ahwahneechee, accusé d’avoir pillé un relais de commerce voisin. Ce sont ces Blancs qui ont rebaptisé la région Yosemite (prononcer Yosemiti) au lieu de Ahwahnee, Yosemite étant la déformation de U-SA-MA-TI signifiant grizzly en miwok.

Depuis 1848, on avait découvert de l’or dans la Sierra Nevada, les chercheurs toujours plus nombreux s’aventuraient de plus en plus loin dans la région pour trouver de l’or, remontant le lit de la rivière Merced dans la vallée du Yosemite où jusque là les Ahwahneechees vivaient durement, à cause des hivers rigoureux, mais paisiblement.

A partir de 1853, les Ahwahneechees ont été systématiquement chassés hors de la vallée pour être déportés plus à l’ouest dans la Vallée Centrale vers Sacramento. Les conditions climatiques étaient biens différentes de celles qu’ils avaient connues jusque là. Beaucoup ont succombé à la fatigue ou à la chaleur suite à la déportation, certains ont capitulé, d’autres ont fui pour regagner la vallée si chère à leur cœur, quitte à y vivre caché...


PRESERVATION DU SITE

Au cours des décennies qui ont suivi, des artistes peintres, des photographes, des écrivains, des journalistes, tous attirés par la beauté des lieux n’ont pas tardé à faire connaître le Yosemite au reste du pays. Les chercheurs et exploitants de toutes sortes avaient eux aussi mis le cap sur la vallée, bien avant les premiers touristes! Des groupes de défenseurs de la nature avec à leur tête Frédéric Law Olmsted, architecte paysagiste très connu, s’opposèrent à cette défiguration du site. Dés 1864, le  Yosemite Park Act  est voté. Il place les 160 km² de la vallée et de la forêt de séquoias géants de Mariposa Grove sous la responsabilité de l’état de Californie. Les législateurs californiens ont eu beaucoup de mal à ne pas céder à la tentation d’exploiter la vallée, pour y pratiquer élevage, agriculture, abattage d’arbres ou tourisme à outrance !

En 1868, John Muir (1838-1914) arrive dans la vallée. C’est un jeune botaniste du Wisconsin, originaire d’Ecosse. Attiré par la beauté du site, il s’y installe comme scieur de bois. Son admiration sans borne pour le Yosemite prête parfois à sourire, mais il devint une figure emblématique du lieu. Dans les années 1870, il publia des articles sur le Yosemite dans des revues de la côte Est. Après 5 ans il  quitte le Yosemite. Son amour n’en est pas terminé pour autant mais il pense pouvoir faire plus encore pour la préservation en s’installant sur la côte Ouest où il fait paraître une série d’articles dans  Century , un journal très influent.

Sous la pression de John Muir et de ses défenseurs de l’environnement, en 1890, le Congrès vote le Yosemite National Park Bill  qui préserve la nature autour de la vallée et de la forêt de séquoias de Mariposa Grove.


John Muir

Mariposa Grove - Photo credit : Terragalleria
Half Dome


GEOLOGIE

Il y a 500 millions d’années, l’océan recouvrait la région. Des sédiments se sont accumulés au fond de l’eau, puis compactés, il se sont transformés en roche sous l’effet de la pression.

Le granite qui caractérise le paysage du Yosemite provient d’un magma en fusion qui s’est formé il y a 50 à 200 millions d’années, alors que la plaque Pacifique glissait sous la plaque nord-américaine et faisait pression sur les matières en fusion du cœur de la planète.

Il y a 50 millions d’année, la région était constituée de collines au pied desquelles  serpentaient des rivières.

Il y a environ 10 millions d’années, et durant 5 millions d’années, un autre mouvement le long de l’actuelle côte californienne, à fait se soulever ce qui allait devenir la chaîne de la Sierra Nevada avec une inclinaison vers l’ouest. Cette élévation accentua la pente du lit des cours d’eau. Leurs eaux devinrent alors plus tranchantes dans le granite et elles découpèrent des canyons.

Avec l’arrivée de l’ère glaciaire il y a 1 million d’années, et durant 750.000 ans, les glaciers épais de plusieurs centaines de mètres se sont emparés du lit des rivières. Avançant lentement mais continuellement, ils rabotaient et emportaient tout sur leur passage, dessinant les couloirs en « U » caractéristiques des vallées glaciaires.

Quand les derniers glaciers ont fondu, il y a 10.000 ans, des lacs se sont formés dans les dépressions laissées derrière eux. A leur tour, ces lacs ont été comblés par des dépôts de sédiments, c’est ce qui donne aujourd’hui ces prairies verdoyantes qui tapissent le fond de la vallée.


Yosemite Falls
El Capitan


FAUNE & FLORE

Pumas (lions de montagne), ours bruns, blaireaux (badgers), belettes (weasels), mulots (deermice). Dans les endroits fréquentés par l’homme: cerfs-mulets, écureuils, spermophiles, coyotes, pika (lapin avec une tête de souris)... Geais bleus, merles (blackbird), rouges-gorges (robin), faucons pèlerins

Au fond de la vallée et à faible altitude, on trouve des pins Ponderosa, des pins Jeffrey, des chênes noirs de Californie, des saules pleureurs, des aulnes et des cottonwoods.
Un peu plus haut, sur les pentes on trouvera des pins à écorce blanche, des sapins rouges, et autres pins.
A diverses altitudes, on trouve des trembles et des sapins à tronc blanc.
Des petites fleurs sauvages tapissent le fond de la vallée au printemps, puis de plus en plus haut, au fur et à mesure que la saison avance: Asters, Pink Monkey flowers, Saprophytes rouge-sang, Stonecrops (orpins) une petite plante grasse, lupins violets, corn-lilies (ixias) rappelant les feuilles autour d’un épi de maïs.


VISITE

VALLEE (11 km x 8 km, à 1200 m d’altitude. Bordée de pics de granite d’où s’écoulent des chutes d’eau au printemps et au début de l’été. Forme en « U » des vallées glaciaires, parsemée de prairies, d’espaces boisés. Au fond s’écoule la Merced River).
Plan de la vallée
[ PDF 195 Ko ]

El Capitan: sommet à 1000 m du fond de la vallée dont il garde l’entrée ouest, ou 2300 m au-dessus du niveau de la mer. Composé d’un granite extrêmement dur, il a pu résister aux attaques du temps et des glaciers. C’est la plus haute falaise entière (non cassée) du monde, qui attire des grimpeurs à main nue du monde entier. Les faucons pèlerins qui avaient disparu de Californie depuis de nombreuses années à cause de l’usage des pesticides, sont réapparus en 1978 et ils nichent sur la face Est « North American Wall ».
Yosemite Falls: chutes de Yosemite: une chute de 738 m en 3 cascades (436 m + 97 m + 205 m), ce sont les 5èmes du monde par leur hauteur.
Half Dome: le Demi Dôme: sommet à 1440 m du fond de la vallée dont il garde l’entrée Est. Les scientifiques sont partagés quant à la raison de sa forme particulière. Les uns disent qu’il se serait fendu et que les glaciers auraient broyé l’autre moitié, les autres pensent que cette formation serait relativement intacte et qu’il n’y aurait jamais eu d’autre moitié et que les glaciers n’auraient jamais pu atteindre les 270 derniers mètres... Par contre le gel éroderait les couches supérieures sur le principe de la peau d’oignon!
Bridalveil Falls
: Cascades du voile de la mariée: 189 m
Glacier Point: un panorama sur le Half Dôme, comme si on était à coté.
Ahwahnee Hôtel: 1927. Construit en bois et pierres de la région, pour les visiteurs aisés de l’époque.
Chapelle de Yosemite: bâtie en 1879 (bois rouge) relocalisée ici, et toujours utilisée. 

WAWONA ROAD (entrée par le sud, route 41.)

Mariposa Grove of Big Trees, à 3.2 km de l’entrée du parc, à droite du péage. Ce bois d’une centaine d’hectares compte environ 400 sequoïas géants adultes. C’est la plus grande des 3 forêts de séquoias du parc de Yosemite (Mariposa, Tuolumne, et Merced Groves).
La promenade jusqu’au Grizzly Giant peut se faire à pied, des informations jalonnent le sentier, des traductions en français sont disponibles au départ du sentier, à l’extrémité du parking voitures. Le .TRAM est en service à partir du 13 mai, si les conditions climatiques le permettent, pour une heure de visite. Tous les jours, départ toutes les 20 mn, le premier part à 9:00, le dernier à 18:00. Adultes $7, seniors +62 ans $6.5, enfants 4 à 12 ans $3.

Destination
Distance simple
Denivellation
Grizzly Giant
1280 m
+ 122 m
Grove Museum
3360 m
+ 244 m
Fallen Tunnel Tree
4000 m
+ 305 m
wawona Point
4800 m
+ 366 m

Wawona Hotel, sur la droite avant le village de Wawona. Complexe de bâtiments en bois de style victorien. Construit en 1870 par les frères Washburn originaires de Nouvelle Angleterre.
Pioneer Yosemite History Center: (route 41) La plupart de ces vieux bâtiments qui décrivent la vie du Yosemite au 19ème ont été déplacés entre 1950 et 1960 pour être regroupés ici. La « vieille grange grise » a également été construite par les frères Washburn dans les années 1880. C’était un relais pour les voyageurs de la Wawona Road, c’est aujourd’hui une écurie. Sur la gauche de la grange, le bâtiment en longueur abrite des chariots. Le pont couvert qui enjambe la Merced River fut lui aussi construit par les frères Washburn, en 1875, et ce fut le seul passage sur l’autre rive jusqu’en 1931... Les quelques baraques sur l’autre rive (ouest) abritent un maréchal ferrant, une patrouille de rangers, un bureau de la Wells & Fargo et des cabanes privées.
Tunnel view: vue sur la vallée. Half Dome, Bridalveil Fall, El Capitan. Le Wawona tunnel date de 1933, il mesure 1.2 km.

Sortir du parc à l’ouest par la route 140 (Mariposa, Merced, Modesto) plutôt que par la 120 (Oakdale).

TIOGA ROAD ( coupe le parc d’est en ouest: 74 km )

Ellery Lake.
Tïoga Pass entrance.
3031 m.
Tuolumne Meadows (station service, camping, restauration)
Tenaya Lake. Plage de sable (toilettes à gauche sous les arbres)
Olmsted Point: vue sur Half Dome
Tuolomne Grove: Pour apercevoir  quelques séquoïas géants (mal en point) au cas ou Mariposa Grove serait fermée. Dénivelé important, attention si vous avez des problèmes cardiaques!
(A+R=1h) 


LE SEQUOIA GEANT

Jadis ces arbres étaient très communs. Tous les séquoias qui ont échappé aux bûcherons au 19ème sont aujourd’hui protégés, ils se résument à 50 bosquets ou forêts répartis uniquement sur le versant ouest de la Sierra Nevada. Leur nom  leur a été donné par un botaniste autrichien, Stephan Endlicher (1804-1849), en l’honneur du chef indien Cherokee, See Quayah, qui avait inventé un alphabet symbolique, pour reproduire le langage de sa tribu. See Quayah avait été élu représentant de son peuple à Washington DC en 1828.

Caractéristiques :

Les séquoias se développent à des altitudes comprises entre 1500 m et 2200 m.
Hauteur : 60 à 82 mètres, l’équivalent d’une trentaine d’étages.
Diamètre : 9 m en moyenne. L’écorce a entre 45 et 60 cm d’épaisseur.
Les racines peuvent s’étendre sur 30 à 45 m mais leur profondeur ne dépasse pas 0.60 à 1.50 m. Ceci explique leur fragilité  aux vibrations, et au poids de la neige. C’est l’arbre le plus volumineux qui soit, mais ce n’est pas le plus grand, le cèdre de la côte mesure 112 m. Chaque année, il produit des millions de graines, en forme de flocons d’avoines. Ces graines resteront enfermées dans de petites pommes de pins d’une dizaine de centimètres,  qui elles-mêmes resteront accrochées aux branches, aussi longtemps que les écureuils, les insectes, ou le dessèchement causé par un feu ne viendront les délivrer. Une graine sur 1 milliard seulement donnera un séquoia adulte. Un jeune arbre peut grandir de 15 m par an les premières années. Le plus grand séquoia géant, General Sherman Tree, se trouve dans le Parc  National de Kings Canyon, CA. Il mesure 91m, son diamètre est de 12 m. Un séquoia peut vivre 3.200 ans. Résistant au feu, aux insectes et à la putréfaction, même mort, et tombé à terre, il peut résister à la dégradation plus de 2000 ans.

 
USA&You - © 2006